Jeu de rôle équin
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

EVENEMENT EN COURS POUR HALLOWEEN + NOUVELLE EDITION DE LA GAZETTE

Partagez | 
 

 « You are - PV »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Spots

avatar

ÂGE : 18
PUF : Bloubalie
MESSAGES : 310

SEXE DU CHEVAL : Deux messieurs
TERRITOIRE : Trompeur / Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: « You are - PV »   Lun 7 Oct 2013 - 19:21

« Flew like a dream, like a truce forgotten »
Je marche comme je peux. Mes os s'usent et je dois admettre ne plus être aussi fort et fougueux qu'auparavant. J'ai promis à Amélia que je ne l'abandonnerai plus et je me suis promis que je ne me battrai plus. Sauf contre la mort. Je lutterai pour rester aussi longtemps que je pourrai aux côtés de ma fille chérie. Alors j'avance, malgré mes membres encore tremblants et mes faibles capacités physiques. J'ai besoin de me ressourcer, de revivre. Et, pour se faire, j'ai besoin de me nourrir. J'avance sur un sentier qui s'est créé entre les arbres grâce aux chevaux qui ne cessaient de passer ici. Bien sûr, il ne s'agit pas d'un chemin au départ. Mais on s'en sert comme tel. Mes naseaux caressent l'air, et je marche d'un pas lent. Je savoure les joies de la vie. Parce que même si Opale n'est plus là, Amélia le sera toujours. J'ai seize ans. Seize longues années. Et je repense à tout le temps passé ici, sur Horse-Wild. Je revois tout qui défile. Tout qui repasse en boucle. J'ai cliqué sur le bouton "replay", ne serait-ce que pour revoir les visages de mes amours. Ma sœur, que j'ai suivie jusqu'ici. Mon premier amour, Hypocamp'. Ma belle Opale, l'amour de ma vie, mon manque pour toujours. Et ma fille, mon petit cœur, ma poupée de cire, aux yeux d'ambre. Je souris en repensant aux bons moments et je soupire au souvenir des tristes instants. L'automne est là. Ou peut-être pas. Mais peu à peu, il s'installe et couvre Horse-Wild de feuilles jaunes, oranges et mortes.
Le sentier est plat, là où je suis. La Jungle Inca est magnifique, et je cherche le village humain des rumeurs et légendes. Il est là, au fond, quelque part. Le soleil est doux aujourd'hui, et il filtre entre les feuilles pour caresser ma peau là où les poils ont été arrachés pour faire place à des plaies et des cicatrices, lors de mes combats. Je souffle. L'endroit est idéal pour un petit trot. Je pousse sur mes hanches et, laissant échapper un petit soupir, je mets mon poids sur mes antérieurs pour prendre un petit trot. Je n'ai jamais eu un très bon équilibre, aussi me projetais-je plus vers mon avant-main pour changer d'allure. Mes sabots frappent le sol, provoquant un petit "clac clac clac clac" sur le sol dur et sec, et parfois un petit "crac" sur les brindilles et petites branches que j'écrase. J'aime le bruit du "fritch fritch" quand je trottine sur les feuilles qui jonchent le sol puis que je repasse au pas. Ici, il y a quelques arbres assez bas qui peuvent me permettre de manger et, par conséquent, de survivre. D'un pas lent et un peu feignant, je m'élance en direction des arbustes à la vitesse d'un escargot. Ce jour est si beau que je ne veux pas le gâcher en me fatiguant inutilement. Enfin, je revis.
[Excuse-moi, c'est un peu brouillon. ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 24
PUF : kila
MESSAGES : 980

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : En quête pour les Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: « You are - PV »   Mar 8 Oct 2013 - 15:00

Hyuna'

Où je suis ? Tu devrais bien le savoir toi, ma petite mère, si tu étais là. A vrai dire je le sais aussi, plus ou moins. Dans une dense forêt, une jungle je dirais même, ces terres sont si nombreuses et différentes les unes des autres, enfin du peu de temps passée ici c’est bien une des choses que j’ai retenue. Vois-tu. L’herbe verte, les arbres ci grands qu’ils doivent avoir vu tellement de choses depuis leurs mises au monde. T’on t’il aperçue un soir d’hiver ? Un matin au crépuscule, dans des moments de ta vie intime … détienne-t-il le secret de passage de ta vie ? J’aimerais tellement en savoir plus sur toi, d’où je viens. Mise à part ce magasin de jouets. Ceci est votre folie à toi et papa. Mais à part ça, si seulement les arbres pouvaient parler. Il me livrerait alors les aventures que tu as connues ici, aucune surement. Un ballot d’air sort de mon corps, laissant s’envoler un soupir. Les idées confuses.

S’ils le pouvaient il me dirait que tu avais vécue deux passages ici, ils me livreraient leurs souvenirs. Le temple inca découvert avec une autre jument, ils me raconteraient cette histoire s’ils le pouvaient, cette folle histoire entre toi et une dénommée Néfertiti, vos péripéties, vos sentiments, ils me retranscriraient tout. Tout ce que la forêt à vue avec vous, vos ressenties, les leurs, la moindre brise de vent. Surement qu’ils me diraient aussi des choses qui me feraient froid dans le dos, des paroles qui me surprendraient, que je refuserais d’entendre. Comme ce passage avec un certain Jumper et ma sœur dans cette jungle, peut être que là je ressentirais de la colère de la peur, tellement de cocktails d’émotion que je ne pourrais pas rester ici si la végétation m’offrait ces lignes. Mais cela jamais je le serais, jamais je ne connaîtrais tous ces sentiments connu par toi et les personnes que tu as connues ici même. Ceci n’est pas possible, malheureusement car j’aurais bien voulu savoir ce qu’ils avaient à me dire.

- Végétation ingrate, radins, j’aurais voulu savoir !! Criais-je d’un coup, comme piquais par une puce.  

J’aurais aimé connaitre toutes ces choses que tu as vécues tout durant ta vie. Mais ce ne sera surement pas ces arbres qui me le diront, je cours sur une mauvaise piste. L’air est doux ici, le soleil reflet sur les feuilles, quelles belles sensation doivent-elle avoir, caresser par la chaleur de Mr. le soleil. Le soleil, intouchable, impénétrable un peu comme toi. Une odeur me parviens aux naseaux, je ne suis surement pas seule, peut être connait te connait-il maman, ou alors papa. C’est obliger, je veux en savoir plus moi. Je m’approche doucement, presque furtivement, enfin aussi furtive et discrète qu’un éléphant. Maladroite comme toujours. J’aperçois un gris étalon, au poil racontant un vécu. Il doit en connaitre du monde ici. Toi aussi. Je sors d’entre deux arbres et m’exclame ;

- Jour Mr ! Moi c’est Hyuna’ Attention essaye pas de me faire du mal, je mords, je pince et je tape. Et par la même occasion je suis la fille de ma mère et de mon père. Une dame nommée Hypocamp’ et un monsieur appelé Sorrow. Tention !!

Je reprends mon souffle. Brutal à la présentation, comme toujours, autant imposer qui je suis dès le début comme ça voilà mon interlocuteur prévenu. Lalala.  

[Tu rigoles, c'es très bien ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spots

avatar

ÂGE : 18
PUF : Bloubalie
MESSAGES : 310

SEXE DU CHEVAL : Deux messieurs
TERRITOIRE : Trompeur / Solitaire


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: « You are - PV »   Mar 3 Déc 2013 - 23:19

« Il est des souvenirs qui jamais ne s'oublient »
T'étais juste une gamine. Oui, une gamine qui débarquait face à moi. Moi, pauvre vieillard qui cesse mon trot. Le bruissement de feuilles, des branches maigres qu'on écrase et une masse noire qui se détache des buis. Je lève un peu la tête et son odeur. Elle me dit vaguement quelque chose. Une vague odeur de rose et de neige. De blancheur, de pureté... De haine et d'agressivité. Je revois mes rêves où galopait une belle blanche. Plus gracieuse encore qu'une gazelle. Plus blanche que la neige. Plus douce qu'une pétale de rose. Et elle était si étrange. Fascinante. Elle était formidable, Hypocamp'. Et ce même nom survient. De la bouche de l'enfant. Je tourne brusquement la tête vers elle. Ma mâchoire semble s'être décrochée. Je cherche les mots, balbutie quelques ébauches de phrases qui ne ressemblent à rien. Rien du tout. Je me sens si faible en cet instant. Pauvre gamine. Sales gens. Et je trouve le moyen d'articuler à peine, d'une voix très peu audible, un murmure que l'enfant comprendra certainement : 
« Ta mère était formidable. Je suis désolé pour ce qu'il s'est passé. Je... »
Je ne sais plus quoi dire. Mes lèvres tremblent. Mon menton tremble. Mon garrot frémit. J'ai des fourmis dans les membres. J'ai de gros frissons dans les flancs. Mon dos pèse. Soudain, j'ai l'impression que tous les souvenirs me retombent dessus. Et je revois son corps faible. La terre retournée. Les derniers mots. Je me sens mal. Très mal. Je regarde l'enfant, effarée. Ses yeux sont comme ceux d'Hypocamp'. Je revois Thaïyal. Elle me manque, comme Opale et Hypocamp' me manquent. Et Amélia... La peine m'embrasse. M'embrase. Et mes yeux brillent, humides.
[Désolée c'est médiocre <.< ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyuna'

avatar

ÂGE : 24
PUF : kila
MESSAGES : 980

SEXE DU CHEVAL : Jument
TERRITOIRE : En quête pour les Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Re: « You are - PV »   Lun 21 Avr 2014 - 15:17

Désolée du retard  paix 
Hyuna'

Oui, formidable, tu étais formidable. Il est désolé vois-tu, je vois pas pourquoi, il n'a rien fait lui. Il est pas coupable, il n'a rien fait. Ce n'est pas comme ce voyou, l'ami à Mélodie. Mais la pire c'était cette pie. Cette vache. Je secoue la tête, je ne dois pas être faible, voyons, je n'ai pas supporté ce vieux schnock pendant tout ce temps pour rien. Je dois pas y penser, plus tard, allez ça va le faire. T'es avec moi tout va bien. J'observe le gris, je ne connais même pas son nom, mais lui a l'air de te connaitre maman. Etait-il un ami ? Un ennemi ? Il a pas l'air méchant, il a même plutôt l'air assez envahi par la peine. Je suppose qu'il devait beaucoup t'aimer. Peut être est'il le père de l'autre fille de ma mère ? Je ne sais plus quoi penser. Je me pose tellement de questions, mais tout ce qui fait surfaces c'est le souvenir du sable, celui qui t'as emporté. Ton corps. Maman ...

Hyuna’ .. Hyuna’ faut être forte, c’est bien ce qu’on dit, le temps passe, mais jamais ça ne s’efface. Ça fait plus ou moins un an, c’est toujours aussi douloureux. Allez, on se ressaisit. Inspire fillette. Et ce grand gaillard qui à l’air tellement abattu. Qui es t’il ?

- Qui êtes-vous ? Pourquoi tu t'excuses ? T'as rien fait ? Comment vous savez ? Tu connais ma mère ? Vous êtes le père de sa fille ?

Voilà de quoi l’occuper, ce foutu cerveau, incapable de penser à autre chose qu’à ces images. Maman, dit moi qu’un jour j’aurais plus que le meilleur, que les bons souvenirs, que le peu de temps passer avec toi, ce merveilleux temps. Dit moi oui. Promet le moi, j’ai envie de te le crier. Ça fait mal, mince, les larmes me montent. Je les retiens. Il faut penser à autres choses. Je grattouille le sol de mon sabot, cherchant. Cherchant d’autres questions à lui poser. Occuper le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « You are - PV »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« You are - PV »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: COMMENCEMENT. :: ARCHIVES [JDR]-
Sauter vers: