Jeu de rôle équin
 
AccueilS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Horizon.

Aller en bas 
AuteurMessage
Diégo°

avatar

ÂGE : 25
PUF : Mushu
MESSAGES : 1418

SEXE DU CHEVAL : Etalon
TERRITOIRE : Etalon dominant des terres Trompeuses/ Héritier des Trompeuses


Boîte à information.
Arbre généalogique:
Relations & Liens:
Relations & Liens:

MessageSujet: Horizon.   Jeu 30 Sep 2010 - 18:54


Code:
[img]http://i42.servimg.com/u/f42/16/62/60/92/horizo10.jpg[/img]

HORIZON

Nom — Horizon.
Race — Croisement.
Sexe — Jument.
Âge — Trois ans.

Souvenir, présent, avenir...

Son passé —
5 ans plus tôt.

Alors qu’Hidalgo du Caire se promenait loin d’Horse-Wild, il découvrit un haras. Il longea les barrières pendant un long moment. Il n’y avait personne. Soudain il entendit un léger bruit. On aurait dit un hennissement. Curieux, le palomino s’avança vers l’endroit d’où le bruit venait. Il y avait seulement une centaine de mètre. Subitement, il s’arrêta. Les oreilles en avant et les naseaux dilatés. Il crût à une apparition. Non ! Ce n’était pas possible ! Un ange sur terre. Il cligna des yeux plusieurs fois. Non, c’était réel. Il y avait devant lui une magnifique jument hispanique blanche. Elle s’appelait Carmen et elle avait quatre ans. Hidalgo s’approcha prudemment et tendit les naseaux. Au contact de ceux de Carmen, son cœur s’emballa. Il était amoureux. Pendant plusieurs mois, il revient chaque soir au même endroit. Ils tombèrent profondément amoureux. Alors qu’un soir, Hidalgo arriva, il eut la surprise de sa vie. Carmen pleurait. Il s’approcha et demanda :
-Qu’y a-t-il, mon cœur ?
-Ils veulent m’abattre, Hidalgo. Je refuse d’avoir un poulain qui ne vient pas de et ils veulent me tuer.

Le palomino eut comme des millions de poignards dans le cœur. Carmen allait mourir ! Il refusa de penser à cela. Il lui dit de se tenir prêt à partir et que demain à cette heure, ils seraient loin. Carmen acquiesça bravement. Elle se détendit et ses chaleurs se propagèrent dans l’atmosphère. L’étalon s’en enivra et après un dernier baisé à son aimée partit.
Le lendemain, Carmen fut sortie une dernière fois avant l’heure fatidique. Au moment où les humains tournèrent les talons et furent hors de vue, Hidalgo s’attaqua à la barrière. Elle céda facilement. Malheureusement, le bruit attira les humains et ils firent feux sur les deux fugitifs. Mais les amoureux purent fuir !

Neuf mois plus tard.

Horizon est né. Son papa et sa maman étant libre, elle était aussi. Elle a vu le jour pendant une belle matinée de printemps ; les oiseaux chantaient et les abeilles butinaient les fleurs. Une magnifique journée s’annonçait. Sa maman avait ressentit ses premières contractions quelques heures avant son arrivée et la mise à bas s’était bien passé. Il fallu quatre à cinq heure avant qu’Horizon pointe le bout de son museau de soie. Par contre au bout d'une heure, elle était debout et buvait le bon colostrum. Pendant un mois, elle et sa famille vécurent heureux et tranquilles. Mais il ne fallait pas compter sur les Hommes. Ils avaient retrouvé la piste de la petite famille et au bout de quelques jours, ils les avaient retrouvés. La pouliche venait de fêter ses six mois. Son papa et sa maman dormaient au soleil. Horizon jouait avec un papillon quand un coup de feu se fit entendre. La palomino sursauta et fila avec sa famille. Malheureusement, ils eurent sa maman. Hidalgo en souffrit mais il devait protéger sa pouliche. Horizon, quant à elle, ne savait trop où elle allait mais elle avait confiance en son papa. Ils galopèrent pendant de longues distances, les hommes à leur trousse. Au bout de plusieurs jours de galops acharnés (ils s’étaient cachés dans les bois, etc. pendant la nuit), ils arrivèrent sur une terre inconnue à la petite... Il la poussa à galoper là-bas. Elle devait courir jusqu'à ne plus en pouvoir et elle ne devait jamais se retourner. Horizon obéit peu, évidemment. Elle avait peur, très peur.
Elle s'arrêta au moment où un coup de feu abattit Hidalgo du Caire. Elle pleura et se mit à galoper... Elle a donc eu une jeunesse assez mouvementée. Elle avait chuté sur la tête et avait oublié qui elle était. La pouliche avait donc pénétré dans horse-wild pour une première fois. Elle avait rencontré Océane, Cœur Noir, Nyh (Nyx), Fantasie Girl, etc. Elle avait grand grâce à ses amis mais elle avait assez de ne plus savoir qui elle est. Elle était donc partie à la recherche de ses souvenirs. Elle quitta Horse-Wild et rencontra un vieux sage qui lui raconta tout ou presque. Il l’aidait à devenir elle. A ses trois ans, le sage en conclus qu’elle en savait assez pour vivre. Elle se remit donc en route vers Horse-Wild. Elle y pénétra et refit sa vie.
Elle se souvient dorénavant de tout. Elle a grandit et elle a changé totalement. De palomino, elle est devenue crème. C’est devenu une belle jeune fille.
Sa psychologie —
C'est un sacré brin de jument. Elle a du caractère et s'adapte à tout et à tout le monde. Elle peut sembler froide mais cependant, c'est un grand cœur. Elle n'est pas trop naïve mais elle croit en l'Amour. Elle est débrouillarde et courageuse. Elle ne se laisse pas faire. Elle n'en reste pas moins fière pour autant. Elle n’est pas provoquant ni dragueuse. Elle est Il vaut mieux l’avoir pour amie que ennemie car elle est fidèle et protectrice envers eux. Elle est têtue et quand elle veut quelques choses, elle l’obtient toujours. C’est une jument qui a un lourd passé mais qui ne le révèle pas facilement. Elle préfère la solitude au foule et le mystère à la dévoilassions. Elle est de nature optimiste. Comme je l’ai dit dans son histoire, elle a déjà rencontré des chevaux dont elle veut confirmer la présence et ses impressions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Horizon.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» Une silhouette dans l'horizon
» L'HORIZON - n'a pas son pareil ...
» Peinture et décoration à l'horizon
» Nouvel Horizon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Horse-Wild :: COMMENCEMENT. :: LE PRÉSENTOIR :: LES PRE-CREES-
Sauter vers: